Déclaration de candidature à la désignation par le Parti Socialiste des candidats aux élections sénatoriales de 2017 pour les Français établis hors de France

 

logo-ffe ffe-portrait  12034349_1653761574891636_2292729413716047766_o-1

 

Déclaration de candidature à la désignation par le Parti Socialiste des candidats aux élections sénatoriales de 2017 pour les Français établis hors de France

 

Cher-es camarades, cher-es ami-es,

Après mûre réflexion j’ai décidé de présenter ma candidature au vote de désignation sénatoriale du 23 novembre 2016.

Militant syndical depuis 14 ans, engagé au Parti Socialiste depuis 2009, adhérent à Français du monde – adfe depuis 2010, je suis expatrié au Portugal depuis août 2008. Plurinational, papa d’enfants aux identités multiples, enseignant dans le réseau AEFE et associé d’une entreprise touristique, je sais la richesse d’expériences de nos concitoyens à l’étranger. Je connais également les trop nombreuses difficultés auxquelles ils doivent faire face.

 

Engagé à leurs côtés en tant que Membre du Bureau National de Français du monde-adfe depuis 2011, élu consulaire et à l’Assemblée des Français de l’Étranger depuis mai 2014, je suis président du groupe de gauche dans cette dernière depuis octobre 2014.

J’ai aujourd’hui l’intime conviction que je peux grandement contribuer à la victoire de notre liste en septembre 2017. Notre objectif commun doit être non seulement de garder les deux sièges de sénateurs que nous avons déjà, mais aussi de tout faire pour en gagner un troisième ! Ma volonté c’est d’être utile à mon Parti. Je souhaite donc m’inscrire dans une démarche collective.  L’élection sénatoriale de septembre 2017 sera un défi difficile à relever, car – ne nous y trompons pas – le risque de division et de multiplication des listes de gauche n’a jamais été aussi fort. Nous avons la responsabilité collective de choisir la meilleure liste possible, la plus équilibrée, celle qui conduira les 520 grands électeurs (conseillers consulaires, délégués consulaires et parlementaires des Français de l’étranger) à voter pour nous.

Ma candidature se veut une candidature de rassemblement. Président du groupe de gauche « Français du monde, Écologie et Solidarité » à l’Assemblée des Français de l’Étranger, je travaille au quotidien avec l’ensemble des conseillers consulaires de gauche, partout dans le monde.

Élu de terrain, je suis confronté tous les jours aux problèmes que rencontrent nos compatriotes : difficultés administratives, difficultés d’intégration dans le monde de l’emploi local, difficultés sociales (accès aux bourses, protection sociale). Depuis plus de deux ans comme élu, et auparavant comme président d’association, je me bats pour que nos compatriotes au Portugal, comme ailleurs, soient mieux protégés.

C’est dans ce cadre que j’ai œuvré à la restructuration efficace de la cellule « emploi et formation professionnelle » au Portugal, délaissée par la chambre de commerce luso-française –  un travail que j’ai poursuivi à l’AFE dans le cadre de la commission « commerce extérieur, développement durable, emploi et formation professionnelle ».

Je me suis également battu pour la renégociation de l’article 20 de la convention fiscale franco-portugaise qui conduisait à une surimposition d’une partie de la population française au Portugal.

Par ailleurs, j’interviens régulièrement pour essayer de faciliter l’accès de nos compatriotes à l’enseignement français au Portugal. Accès rendu difficile par l’augmentation croissante de la population française au Portugal et des capacités d’accueil limitées.

Enfin, je lutte activement depuis deux ans contre la vente de l’immeuble de l’Institut Français au Portugal à Lisbonne, dossier dans lequel j’ai su montrer, je le crois, combien la langue de bois m’est étrangère.

 

Vous m’avez fait confiance en juin 2015 pour intégrer notre conseil fédéral. J’y ai eu pour mission l’animation, la mise en place et la rédaction du projet « Français de l’Étranger, pour aller plus loin ensemble ». Je crois en notre projet collectif, et je suis convaincu de pouvoir le défendre efficacement. Je serai plus particulièrement attentif à la mise en œuvre de nos propositions ayant pour but de favoriser l’accès aux établissements français à l’étranger et de renforcer l’offre éducative complémentaire. Je souhaite également soutenir nos propositions pour une meilleure prise en charge du handicap à l’étranger , ainsi que celles visant à étoffer notre dispositif d’aide au commerce extérieur et à réhabiliter le dispositif d’aide à l’emploi et à la formation professionnelle.

Enfin, nous devons avoir à cœur de nous battre pour nos valeurs. Immigré de deuxième génération, enfant de La Reynerie à Toulouse, j’ai été profondément heurté par la séquence politique sur la déchéance de nationalité et la stigmatisation qu’elle a entraînée de facto. Je suis fier d’avoir été une des chevilles ouvrières d’une pétition contre la déchéance qui a réuni plus de 6000 signataires et rassemblé l’ensemble de la gauche des Français de l’étranger.

À l’heure où nous voyons resurgir certains démons des années 30 à Béziers ou ailleurs, plus que jamais la Gauche et le PS doivent être porteurs de solidarité et fraternité. Ce sont ces valeurs que j’essaie de mettre en place tous les jours dans la conduite de mes différents mandats ; ce sont ces valeurs que j’espère porter en votre nom dans la liste que vous ordonnerez le 23 novembre prochain.

Unis pour nos valeurs, ensemble pour nos idées !

Amitiés socialistes,

Mehdi Benlahcen, section de Lisbonne

mehdibenlahcen.org – mehdibenlahcen@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s